Jardin de Balata

<< page précédente
Jardin de Balata

Jardin de Balata

Promenade au pays du paradis retrouvé

Royaume des arbres, des fleurs et des colibris, le jardin de Balata est un lieu magique, où la nature règne en maîtresse. Il faut y entrer pour ressentir le flot d'impressions infinies qui envahit subitement le visiteur.

Conçu comme une oeuvre d'art avec patience et tendresse, le jardin offre toute la poésie d'une terre où les plantes évoluent dans un harmonieux mélange de couleurs et de senteurs. C'est un endroit où la vie recouvre son sens et pour le découvrir, il suffit d'emprunter la Route de la Trace qui relie la capitale à Morne Rouge.

Cascades de sensualité

L'entrée bordée d'alpinias conduit à une ancienne petite maison créole en bois au charme particulier dû à l'élégance de son toit pagode. A l'intérieur, meubles anciens et gravures retracent la vie d'autrefois. Loin d'être un site aménagé strictement où les variétés sont accumulées et respectent un ordonnancement rigoureux, le jardin de Balata est un enchaînement d'ambiances diverses et poétiques.

La visite est conçue comme une promenade colorée et ombragée à travers un morne.

L'itinéraire commence par l'allée des cycas et conduit à une collection reconnue comme exceptionnelle de Broméliacées, plantes épiphytes qui poussent aussi bien en pleine terre que sur un support naturel. Originaires principalement d'Amérique centrale ou du sud, elles nous offrent des fleurs pouvant atteindre 5 à 6 mètres de haut aux tons variés de vert, rose ou même bleu.

Plus loin, un figuier étrangleur a enfermé dans ses racines un cocotier à peine visible aujourd'hui. En descendant vers un bassin où jacinthes d'eau et lotus rivalisent d'élégance à l'ombre de palmiers royaux, le flâneur passe à côté d'un fromager.

Puis la balade se poursuit par la bambouseraie qui n'est en fait qu'une seule touffe de Dandrocalamus, le plus grand bambou du monde, provenant d'une bouture rapportée de Guyane il y a 10 ans par Jean Philippe Thoze.

Autre lieu surprenant, le passage sous les Pandanus. Cet arbrisseau aux branches fragiles émet naturellement vers le sol des racines en quantité suffisante afin de toujours compenser le poids considérable de ses feuilles. Partout dans le jardin émanent les senteurs des roses de porcelaine, anthuriums, bégonias, balisiers, hibiscus, héliconias ou orchidées.


Une promesse d'instants de sérénité et de plénitude

Il est sûr que cette visite comblera les amoureux de la nature. L'immense diversité des espèces et la succession d'atmosphères chamarrées confèrent au site toute la poésie et la quiétude de ce jardin tropical embrassant des points de vues enchanteurs sur les Pitons du Carbet ou les Anses d'Arlet et le Cap Salomon.

Le concepteur de ce tableau idyllique est assurément un artiste. Réjouissons-nous ! Il travaille à la réhabilitation de l'Habitation Anse Latouche pour y créer un autre jardin... extraordinaire.


Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.
Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.
Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.
Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.
Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.


 Jardin de Balata

10km, route de Balata
97234 Fort de France
Tél.: 0596 64 48 73
Fax : 0596 64 73 40
www.jardindebalata.fr

 

  

Recevez une carte GRATUITE !




MUSÉE DE LA BANANE



Nos excursions
<< page précédente

Infos cyclonique

Dégâts causés par l’ouragan MARIA sur les sentiers de randonnée

L’Office National des Forêts est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous la tutelle conjointe du Ministère chargé de l’Agriculture et du ministère chargé de l’Ecologie. Sa gouvernance est assurée par un conseil d’administration représentatif des principaux acteurs de la gestion durable des forêts, en étroite liaison avec les collectivités locales et territoriales. Son rôle est de protéger les milieux naturels, de produire du bois de qualité et d’offrir des forêts accueillantes au plus grand nombre. L’ONF gère 16 466 ha de forêts réparties sur l’ensemble du territoire martiniquais.

L’ouragan MARIA, qui a touché la Martinique les 18 et 19 septembre, a produit des vents violents et des pluies abondantes.

Les dégâts causés aux sentiers de randonnée sont en cours de reconnaissance par les personnels de l’ONF, qui procèdent également à l’évaluation des travaux de réparation nécessaires. Il est possible que certains sentiers ne soient plus praticables en totalité, et que certains passages soient particulièrement dangereux. L’ONF invite donc les randonneurs à faire preuve de la plus grande prudence et à rebrousser chemin en cas de difficulté. A l’issue des tournées de reconnaissance, l’ONF communiquera sur la fermeture éventuelle de certains sentiers, en attendant que les travaux de sécurisation nécessaires soient effectués.


Version mobile

Disponible sur iPhone® Android™ BlackBerry® etc.

www.lesilesalacarte.com/mobile

Peu importe l’endroit où vous êtes, que vous utilisiez un iPhone, un Blackberry ou un autre smartphone sous Android. Aucune installation n'est demandée, il suffit d'aller sur le navigateur de votre mobile...
 

Nos partenaires loueurs !

 
©2017 PUB et MAP - Cartes IGN des Antilles Tous droits réservés - Created by news4net
Copyright IGN Paris 2004 - SCAN100©Martinique - SCAN100©Guadeloupe