Ecomusée Guadeloupe

<< page précédente
Ecomusée Guadeloupe

Ecomusée Guadeloupe

L’écomusée Guadeloupe,
Un véritable conservatoire de la flore.


S’il existe un site où l’originalité n’a d’égal que la volonté de transmettre un héritage, c’est bien le jardin créole, sur la route de Sofaïa, à Sainte-Rose. Devenu « écomusée Guadeloupe » depuis cette année, ce jardin botanique aux couleurs éclatantes offre une collection d’espèces tropicales dont des plantes médicinales ainsi qu’un espace retraçant la vie d’antan en Guadeloupe.

Après des études de botanique et de cuisine en métropole, Jocelyn Roumbo a pris la décision de revenir s’installer à Sainte-Rose. Il crée alors un conservatoire de plantes aromatiques et médicinales avec lesquelles ses aïeux se soignaient et se nourrissaient. Les coutumes, les usages des aînés sont mis en scène au fil des allées de cet arboretum. L’objectif étant de préserver l’héritage du passé par la découverte de la vie traditionnelle tout en faisant découvrir l’utilisation des plantes dans différents domaines.

Les premiers pas du public sont réservés à la découverte des plantes médicinales et aromatiques dans une allée bordée d’espèces variées toutes recensées sur des panneaux explicatifs en français, anglais et allemand. On y apprend, par exemple que certaines variétés d’hibiscus sont comestibles, qu’une plante (Cenna bicapsularis) répare les cheveux cassants, qu’une autre (eupatorium tripliner) s’utilise comme coupe-faim, qu’une troisième (Kalancoe pinata) soulage les migraines ... On nous rappelle également que le moyen le plus simple et le plus écologique d’éloigner les moustiques est, bien sûr, d’utiliser la citronnelle.
La pharmacopée traditionnelle créole est reconnue par les chercheurs qui s’intéressent désormais aux actifs des plantes de Guadeloupe notamment. Une découverte récente a mis en avant l’efficacité de la vinblastine, contenue dans la pervenche de Madagascar, lors du traitement de certains cancers, ou encore que le lippia alba est reconnu efficace pour lutter contre le staphylocoque doré ....

L’allée de la Civilisation Caribéenne et la route des épices présentent l’arrivée de Christophe Colomb, le mode de vie des amérindiens, la case des colons et son mobilier d’époque, les conditions de vie des esclaves, l’arrivée des Indiens, des Libanais et Syriens ... Une succession de petites cases créoles retracent le quotidien d’autrefois et l’on retrouve également une foule d’informations extrêmement passionnantes sur les différentes composantes de la population antillaise.
Une fascinant retour dans le temps pour découvrir le mode de vie des anciens ; comment ils lavaient la vaisselle, le linge, comment ils se lavaient sans se rendre à la rivière ...

Des ateliers de démonstration sont animés dans les carbets nichés dans le jardin. Ornés d’illustrations et de supports explicatifs, ils sont, là encore, une précieuse source d’information. Jocelyn prête une attention toute particulière à la pédagogie ; il accueille ainsi des établissements scolaires afin d’impliquer les jeunes générations. Cet engagement a d’ailleurs permis de voir la création d’un jardin créole au Lycée Polyvalent de Pointe-Noire.

La visite s’achève par le lolo de Man Tata (épicerie/bar/tabac/bazar) qui constituait alors un véritable lieu de socialisation où chacun se retrouvait pour discuter, jouer aux dominos, s’approvisionner ... ou vendre le surplus de légumes de son jardin personnel.

>> http://www.ecomusee.gp
Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.
Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.
Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.
Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.
Cliquez sur les vignettes afin d'agrandir les images.
  

Recevez une carte GRATUITE !








Nos excursions
<< page précédente

Infos cyclonique

Suite au passage du cyclone MARIA sur la Guadeloupe, le PNG recommande de ne pas s’aventurer en milieu naturel.

Merci à la population de ne pas se rendre en forêt, en raison des risques de chutes d’arbres ou de branches. Les forêts de notre archipel ont été durement touchées et les nombreuses chutes d’arbres rendent les sites de montagne impraticables.

Les aires de pique nique de la Basse Terre restent dangereuses, certains carbets ont été touchés par les chutes d’arbres et ces sites sont donc dangereux pour le public.
Le Parc national collabore avec les acteurs locaux et l'armée pour la remise en sécurité des sentiers et des installations. Nous informerons les usagers de ces remises en état.

Merci de ne pas géner les travaux et de respecter les différents arrétés municipaux d'interdiction de circulation des personnes sur les sentiers de randonnées.

Contacts : Tél accueil PNG : 0590 41 55 55 ou e-mail Rando Guadeloupe ou e-mail contact PNG.

Notez que la Route de la Traversée RD23 est fermée pour travaux jusqu'au 6 octobre 2017 inclus, en journée de 8h00 à 16h00. L'axe est ouvert le matin avant 8h et le soir après 16h.


Version mobile

Disponible sur iPhone® Android™ BlackBerry® etc.

www.lesilesalacarte.com/mobile

Peu importe l’endroit où vous êtes, que vous utilisiez un iPhone, un Blackberry ou un autre smartphone sous Android. Aucune installation n'est demandée, il suffit d'aller sur le navigateur de votre mobile...
 

Nos partenaires loueurs !

 
©2017 PUB et MAP - Cartes IGN des Antilles Tous droits réservés - Created by news4net
Copyright IGN Paris 2004 - SCAN100©Martinique - SCAN100©Guadeloupe